Maladie Fibromyalgie

Fibro’lettre de… décembre 2016

« Eau, plantes et soin… »

Et bientôt 4 vidéos afin de mettre l’image et l’action aux écrits !

Dépôt sur ma page Google de petits films qui font suite à ce thème… L’importance de l’eau au fil de notre vie…

L’eau sulfureuse : petite source villageoise où il fait bon y passer en période chaude
Source de la Loue : puissance et harmonie du lieu…

Lire l’article en PDF

En Décembre 2011, je titrais « Papa Noël, je voudrais… » Guérir… Une évidence non ! Pourtant, la guérison tant attendue ne s’est pas manifestée… Pour plusieurs raisons je dirais. Lorsque je regarde un verre à moitié vide, je dois aussi le voir à moitié plein ! Ainsi, l’avantage d’une telle situation est que, quelques années plus tard, je suis plus riche de nouvelles pistes explorées… Et, en cette période où le cadeau est maître, je dépose ici un précieux présent.

De quoi parles-tu ?

Après vous avoir livré les indices « Eau, plantes et soin », sachant exactement le sujet que je voulais aborder, à savoir le lavement, trois autres pistes ont fait irruption dans mon cerveau, non satisfaites que je ne vous parle d’elles ! Et comme elles valent bien le détour, elles seront du voyage ! Comme un cadeau n’arrive jamais seul, je vous mettrai des photos et petits films, pour le plaisir des yeux.

1ère piste et non la moindre : LE LAVEMENT AU CAFÉ VERT
Comment l’ai-je découvert ? Mi-juillet 2015, je me présente à mon 1er RDV avec un gastro-entérologue / immunologue en Haute-Marne, très inspiré, doué. N’en pouvant plus des dysfonctionnements intestinaux qui s’intensifiaient jusqu’à m’empêcher de consommer quoi que ce soit à part la soupe et à l’origine de 35 allergies alimentaires, j’ai pris ce RDV. Après avoir consulté trois autres spécialistes aux verdicts époustouflants (mais cela est une autre histoire !), sachant intérieurement qu’un problème majeur résidait bien en mon ventre, ce RDV pris un an plus tôt (oui un an d’attente !) était pour moi comme la petite cerise sur le gâteau tant attendu, l’étoile sur l’arbre de Noël, ou celle guidant les rois mages…

Je passe les détails du RDV en deux étapes, des multiples conclusions, toutes plus intéressantes les unes que les autres… Ce spécialiste m’a laissée bouche-bée ; il m’énonçait deux points qu’aucun autre n’avait jusqu’alors dénichés : 1/ mon système de sudation est bloqué d’où un système nerveux pas très en forme, 2/ mon foie ne va pas bien du tout. (test par biorésonance et échographie). Il est à un fil de lâcher au regard du chiffre que le test émet, correspondant à la limite entre santé et cancer. Je comprends mieux ces douleurs dans la région de cet organe majeur.

Pour « récupérer » un fonctionnement normal du foie, le médecin me demande de pratiquer des lavements au café pendant trois mois. Je m’en retourne à la maison, armée d’un traitement à multi facettes pour les autres dysfonctionnements, et de cette seule information. Une flopée de questions arrivent, me taquinant comme de petits lutins joueurs : 

c’est quoi un lavement ? Et pourquoi du café ? Et pourquoi vert ? Et comment on fait tout ça ?

Car voyez-vous ce qui est plus que positif en pareille circonstance est qu’une fois les pistes lancées, il est pour moi captivant de les suivre, expérimenter et ainsi me documenter un maximum. Roulement de tambour pour les explications !

Le café vert est un café non torréfié ; le café noir n’est pas conseillé pour  une utilisation journalière du fait qu’en cuisant, de l’acrylamide apparait spontanément (tout comme dans tout autre aliment riche en hydrates de carbone (amidon, sucres) cuit à plus de 120°C), molécule cancérigène et reprotoxique. Il existe sur le marché du café blond légèrement torréfié… But du traitement : permettre sa mouture et ainsi faciliter son Infusion dans l’eau.

Lire la suite / Lire l’article en PDF

Retour Fibro’lettre

Retour accueil

Laisser une réponse