Maladie Fibromyalgie

FIBRO’lettre de… juin 2012

« L’été pointe son nez… »

 FIBRO LETTRE en PDF

Et l’on se met à rêver… d’un lendemain plus serein : un corps plus léger, un mental plus aguerri… où douleurs, dysfonctionnements auraient disparu ! Oui, laissez-vous rêver…
Mais pour l’heure, la situation est telle, que vous êtes bien contraint(e) de faire avec… Oui mais sans que cela ne vous oblige à oublier ce que le mot vacances veut dire. Juin n’est-il pas le mois justement où l’on fait des plans vacances ? Je sais ce que vous vous dites… Et pourtant, l’une des portes de sortie se trouve bien là ! Ne pas vivre que par la maladie… Se faire plaisir pour voir la vie du bon côté…
Si vous ne pouvez vous lancer dans les airs comme le grand aigle, si vous ne pouvez plonger dans le grand bleu comme le dauphin, si vous ne pouvez vous engouffrez sous terre comme la chauve-souris… ce n’est pas dramatique… car même en bonne santé, vous n’étiez peut-être pas porté(e) sur les sports extrêmes… Laissez-vous juste porter par d’autres courants qui peuvent se révéler tout aussi bénéfiques. Réfléchissez à ce qui pourrait vous faire plaisir. La moindre petite activité que vous pourrez faire à nouveau vous procurera la même joie que celle de l’enfant se lançant sur son premier manège. Les yeux écarquillés, le cœur plein d’émotions, le corps plein de sensations, vous vous direz que c’est encore possible. Il faut juste essayer, sans craindre de ne pas y arriver.

Pour moi, ce fût l’année passée lors de la fête des mères. Ma fille proposa un accro-branches et spontanément, j’ai dit un grand oui comme avant la fibro… Une fois en route, une fois le harnais mis, j’ai craint de devoir abandonner. Et pourtant, j’ai continué me demandant bien si je n’allais pas bloquer le jeu… il y a eu des bas comme lorsque j’étais quelque peu coincée pour enjamber trois tonneaux successifs… la tête la première ne convenait pas à mes muscles… ce fut donc les jambes, m’aidant de mes bras pour me hisser de l’un à l’autre… non sans douleurs supplémentaires… puis il y a eu l’exercice de la corde : en suspension sur celle-ci, me maintenant à une autre, cherchant constamment l’équilibre et la meilleure façon de ne pas trop avoir mal, je me suis accrochée (c’est le cas de le dire !)… pour finir en beauté : la grande tyrolienne avec une sensation de liberté que m’enviait un peu le grand aigle !

En définitive, cette journée mémorable m’a confirmée que le chemin audacieux que j’’empruntais pouvait m’apporter de grandes joies. Il fallait juste oser et ne pas penser à priori à ce que mon corps pourrait ressentir de négatif… Alors un seul mot d’ordre : OSER !
Et pour les moments de repos, bien nécessaires il va s’en dire, je vous conseille la lecture… Dans la droite ligne du voyage physique, faites voyager votre esprit par des lectures zen ou mouvementées… Et c’est ainsi que je vous annonce avec une once de fierté (car l’écriture avait débuté juste avant la fibromyalgie)
que mon 1er roman « Reviens à Bréhat » est terminé. Il est à ce jour entre les mains de l’imprimeur.
Pour vous, en avant première, je vous en livre quelques bribes, le résumé, la couverture brute et un extrait… car la sortie officielle n’est pas avant mi-juin.

Quelques bribes

Vous voyagerez en France : dans toute la Bretagne (Île de Bréhat, en Brocéliande, Perros-Guirec, Lorient et la côte Sud, la Pointe du Raz), Paris, Nice, en Corse (Ghisoni) et en pays comtois), et à l’étranger : au Sénégal, en Tunisie et en Italie, sans oublier un soupçon New-Yorkais et anglo-normand (îles de Sercq et Guernesey). Les descriptions des lieux, de la flore et de la faune vous feront appréhender la beauté de toutes ces régions.
Je vous embarquerai dans des univers colorés : l’art (peinture, sculpture) et le monde culinaire avec, entre autre, l’illustre Pierre Gagnaire dans deux scènes.

L’incontournable ROMAN de votre été…

Lire la suite FIBRO LETTRE en PDF

Lire les extraits de  » Reviens à Bréhat « 

Retour à FIBRO’lettre mensuelle

Laisser une réponse