Maladie Fibromyalgie

FIBRO’lettre de… mars 2010 : les métaux lourds

Je fais en sorte que la FIBRO’lettre mensuelle se limite à une page recto-verso afin de donner l’essentiel. Concernant les métaux lourds, il m’apparait important de vous apporter… (voir mes analyses)

des informations supplémentaires. Ainsi, trouvez ci-dessous pages 1 et 2 le résultat de l’analyse ; pages 3 et 4 des explications.

Résultats lors du diagnostic

ANALYSES MICRO TRACE MAI 2007_page 1
ANALYSES MICRO TRACE MAI 2007_page 2
ANALYSES MICRO TRACE MAI 2007_ page 3
ANALYSE MICRO TRACE MAI 2007_ page 4

J’ai effacé le nom du médecin qui me suit car le traitement par chélations n’est pas autorisé en France. Je me rends tous les mois à l’étranger pour pouvoir le faire. Dans certains pays européens, l’intoxication est reconnue donc traitée ! A QUAND EN FRANCE ? Il faut tout d’abord que l’Etat prenne ses responsabilités et reconnaisse que les politiques ont accepté qu’une part de la population court un risque.

Mes résultats sur un an

Document modifié le 25/04/2010
Je viens de faire un comparatif de mes résultats sur un an, soit trois analyses faites lors du diagnostic, à six mois et à un an de chélations. Encore du chemin à parcourir. Le taux de sélénium, dans le même temps, s’effondre ; un taux bas peut provoquer douleurs et raideurs. Il va falloir rapidement compenser ! Après mon rendez-vous du lundi 19 avril, il s’avère que le fait que le taux de mercure augmente est positif : le corps rejette ce mercure car il a enfin pu se débarrasser d’autres métaux lourds dont les taux sont revenus dans une fourchette acceptable.

GRAPHIQUE DONNEES SUR TROIS CHELATIONS

Que fait l’Etat pour nous ?

J’ai envoyé un courrier à M. Sarkozy. J’ai bien obtenu une réponse de son directeur de cabinet mais quelles sont les suites ? Je me le demande ! J’ai également fait cette démarche auprès de M. Joyandet, député maire (et à ce jour secrétaire d’Etat) qui est aussi un proche du Président français. Aucune réponse !

Le Docteur Melet, précurseur des chélations en France est décédé en 2005 (a-t-il réellement mis fin à ses jours ?). Un autre médecin du sud a dû déménager en Italie. L’omerta qui règne sur ce dossier de l’intoxication aux métaux lourds doit interpeller chacun d’entre nous.

« Vers une dentisterie biocompatible » titre la page…

« Ce procédé est évidemment une avancée énorme qui fera entrer la dentisterie dans l’ère de la biocompatibilité. En effet, en régénérant les tissus dentaires, on parviendra enfin à se passer des produits et matériaux toxiques* qui composent aujourd’hui encore l’arsenal thérapeutique du dentiste (pâtes canalaires chimiques, amalgames au mercure, métaux allergisants et réactifs, etc.). La généralisation de la dentisterie régénérative sera la solution aux problèmes d’intoxication aux métaux lourds, mercure en particulier. »
aller sur le site

Des témoignages  concernant des intoxications aux métaux lourds et les avancées positives grâce aux chélations

F. Cambayrac, auteur de « les maladies émergentes » met sur son site des témoignages encourageants : voir le site

Vous avez aussi accès au forum MELODIE.

Régulièrement des documents en ligne. N’hésitez pas aussi à faire des demandes précises.

75 Commentaire

  1. Patricia dit :

    Mireille le 1er avril 2010

    Patricia, bonsoir !Je reprends contact en ce début de printemps, en me disant que vous avez dû avoir d’autres séances de détox et vous demander comment vous allez ? Mieux ? Avez-vous éliminé du mercure ?De mon côté, statu quo en quelque sorte. Avancée dans les « travaux dentaires » en janvier et février, avec un nouveau dentiste. Surprise d’avoir un peu mieux tenu le coup que je ne l’aurais cru. Mais quand même bousculée ( 2 chirurgies, repoussées depuis plus de 5 ans…).
    Catherine XXX, médecin acupuncteur et homéopathe, qui me dépanne par des séances, en urgence, vient d’avoir sa première injection ( sur Paris) avec le même médecin que vous.
    Avec ce remue-ménage de soins dentaires ( hélas incontournables ) je suis repartie dans une phase d’élimination à mon sens. Je me dis que je vais prendre la décision, dans l’année, peut-être…
    Sinon, l’hiver nous a un peu rudoyés cette année, et le printemps, même boudeur, est le bienvenu !
    Amicalement et à bientôt de vous lire.

    Je ne savais pas si vous alliez poursuivre sur cette voie lorsque nous nous sommes eues au téléphone voici qq mois. Pour ma part, voilà un an que je fais le traitement. J’ai fait à nouveau un prélèvement pour analyse en mars. Je suis dans l’attente des résultats ; si mes taux sont suffisamment bas, je ne ferai plus le traitement par chélation mais peut-être par voie orale. Toutefois, je n’ai pas encore consulté pour trouver un dentiste qui puisse procéder à la dépose de mes amalgames et à l’utilisation de matériaux plus respectueux de mon corps et de sa difficulté à se désintoxiquer.
    En la matière, récemment, un article du CINAK propose une piste des plus intéressantes dont je vais faire un article condensé pour mettre sur mon site dans la rubrique « articles ». En effet, de manière raccourci le docteur X nous dit que notre corps n’élimine pas mais dans cet article, il est question du système « d’épuration » qui existe dans le corps humain et qui est bloqué dans certains, soit du fait d’un problème génétique ou d’un dysfonctionnement en certains minéraux (…) qui le bloque. Dans ce dernier cas, un traitement doit lui permettre de reprendre sa fonction. Je vais écrire au CINAK pour avoir plus d’informations concernant le test à faire pour savoir à quel camp ( !) j’appartiens !

    Sinon, je vais mieux. J’ai plus d’entrain que voici un an, plus d’énergie aussi. Je ne remets plus à plus tard, enfin ! Les douleurs sont toujours là mais elles n’augmentent pas de manière inconsidérée lorsque j’abuse de trop travailler. Et pour moi, c’est super. Je sais que le corps doit encore cheminer pour comprendre qu’il est débarrassé d’éléments coincés dans ses cellules. Il lui faudra un peu de temps. Mais je suis persuadé qu’il le comprendra car j’ai une telle volonté de vouloir complètement guérir que je ne peux l’envisager autrement. Toutefois, je ne suis pas utopiste et je sais qu’il peut ne jamais recouvrer totalement la santé. Je reste confiante, ma foi m’aide en la matière, même à accepter d’être ainsi jusqu’au bout…

    Côté mercure, j’en avais au départ environ 46.47 mcg/g créatinine alors que le seuil est inférieur à 1. C’est haut mais j’ai rencontré des personnes qui avaient des taux encore plus hauts. Au bout de 6 mois de traitement, le taux n’est descendu que de 10 car le taux de cuivre était très important. Et il parait que le corps sort en priorité le cuivre (j’avais 1079 de cuivre pour un seuil compris entre 1.45 et 60). C’est affolant de voir ça non ?

    J’attends avec impatience mes résultats que j’espère avoir d’ici qq jours. Je vais faire un tableau comparatif entre le diagnostic, les taux à 6 mois et 1 an. Je compte bien aussi faire une analyse de tout cela dans la suite du 1er livre. Je ne suis pas avancée concernant la rédaction mais bon, je travaille plutôt vite, et surtout encore plus maintenant.

    A part cela, je suis ravie d’entrevoir le mois de mai arriver à grands pas car je commence une cure thermale le lundi 17… je vais pouvoir me poser, prendre un peu de recul et surtout écrire beaucoup plus qu’à ce jour. J’ai en plus la chance que mon beau-frère et ma sœur mettent à ma disposition leur appartement au Cap d’Agde durant le temps de cure. Il est à deux pas de la mer ; j’entrevois déjà les promenades le long de celle-ci. Delphine, une collègue dont les parents habitent vers Sète m’a indiqué quelques monuments et curiosités à visiter absolument. J’en ai sélectionné quatre. Pas plus, car il faudra aussi certainement que je me repose. Je vais aussi profiter d’être là pour trois semaines pour organiser deux séances d’informations-dédicaces autour du 1er livre. Je vais contacter des librairies ou/et mairies pendant ces vacances de printemps.
    Voici qq nouvelles. Voyez comme je vais mieux, vous qui avez lu mon livre. Qu’en pensez-vous ?

    Lien pour l’article du CINAK à venir…

  2. Patricia dit :

    Je reçois ce jour 1er avril 2010, le témoignage de Mireille

    Patricia, bonsoir !Je reprends contact en ce début de printemps, en me disant que vous avez dû avoir d’autres séances de détox et vous demander comment vous allez ? Mieux ? Avez-vous éliminé du mercure ?De mon côté, statu quo en quelque sorte. Avancée dans les « travaux dentaires » en janvier et février, avec un nouveau dentiste. Surprise d’avoir un peu mieux tenu le coup que je ne l’aurais cru. Mais quand même bousculée ( 2 chirurgies, repoussées depuis plus de 5 ans…).
    Catherine XXX, médecin acupuncteur et homéopathe, qui me dépanne par des séances, en urgence, vient d’avoir sa première injection ( sur Paris) avec le même médecin que vous.
    Avec ce remue-ménage de soins dentaires ( hélas incontournables ) je suis repartie dans une phase d’élimination à mon sens. Je me dis que je vais prendre la décision, dans l’année, peut-être…
    Sinon, l’hiver nous a un peu rudoyés cette année, et le printemps, même boudeur, est le bienvenu !
    Amicalement et à bientôt de vous lire.

    Réponse faite :
    Je ne savais pas si vous alliez poursuivre sur cette voie lorsque nous nous sommes eues au téléphone voici qq mois. Pour ma part, voilà un an que je fais le traitement. J’ai fait à nouveau un prélèvement pour analyse en mars. Je suis dans l’attente des résultats ; si mes taux sont suffisamment bas, je ne ferai plus le traitement par chélation mais peut-être par voie orale. Toutefois, je n’ai pas encore consulté pour trouver un dentiste qui puisse procéder à la dépose de mes amalgames et à l’utilisation de matériaux plus respectueux de mon corps et de sa difficulté à se désintoxiquer.
    En la matière, récemment, un article du CINAK propose une piste des plus intéressantes dont je vais faire un article condensé pour mettre sur mon site dans la rubrique « articles ». En effet, de manière raccourci le docteur X nous dit que notre corps n’élimine pas mais dans cet article, il est question du système « d’épuration » qui existe dans le corps humain et qui est bloqué dans certains, soit du fait d’un problème génétique ou d’un dysfonctionnement en certains minéraux (…) qui le bloque. Dans ce dernier cas, un traitement doit lui permettre de reprendre sa fonction. Je vais écrire au CINAK pour avoir plus d’informations concernant le test à faire pour savoir à quel camp ( !) j’appartiens !

    Sinon, je vais mieux. J’ai plus d’entrain que voici un an, plus d’énergie aussi. Je ne remets plus à plus tard, enfin ! Les douleurs sont toujours là mais elles n’augmentent pas de manière inconsidérée lorsque j’abuse de trop travailler. Et pour moi, c’est super. Je sais que le corps doit encore cheminer pour comprendre qu’il est débarrassé d’éléments coincés dans ses cellules. Il lui faudra un peu de temps. Mais je suis persuadé qu’il le comprendra car j’ai une telle volonté de vouloir complètement guérir que je ne peux l’envisager autrement. Toutefois, je ne suis pas utopiste et je sais qu’il peut ne jamais recouvrer totalement la santé. Je reste confiante, ma foi m’aide en la matière, même à accepter d’être ainsi jusqu’au bout…

    Côté mercure, j’en avais au départ environ 46.47 mcg/g créatinine alors que le seuil est inférieur à 1. C’est haut mais j’ai rencontré des personnes qui avaient des taux encore plus hauts. Au bout de 6 mois de traitement, le taux n’est descendu que de 10 car le taux de cuivre était très important. Et il parait que le corps sort en priorité le cuivre (j’avais 1079 de cuivre pour un seuil compris entre 1.45 et 60). C’est affolant de voir ça non ?

    J’attends avec impatience mes résultats que j’espère avoir d’ici qq jours. Je vais faire un tableau comparatif entre le diagnostic, les taux à 6 mois et 1 an. Je compte bien aussi faire une analyse de tout cela dans la suite du 1er livre. Je ne suis pas avancée concernant la rédaction mais bon, je travaille plutôt vite, et surtout encore plus maintenant.

    A part cela, je suis ravie d’entrevoir le mois de mai arriver à grands pas car je commence une cure thermale le lundi 17… je vais pouvoir me poser, prendre un peu de recul et surtout écrire beaucoup plus qu’à ce jour. J’ai en plus la chance que mon beau-frère et ma sœur mettent à ma disposition leur appartement au Cap d’Agde durant le temps de cure. Il est à deux pas de la mer ; j’entrevois déjà les promenades le long de celle-ci. Delphine, une collègue dont les parents habitent vers Sète m’a indiqué quelques monuments et curiosités à visiter absolument. J’en ai sélectionné quatre. Pas plus, car il faudra aussi certainement que je me repose. Je vais aussi profiter d’être là pour trois semaines pour organiser deux séances d’informations-dédicaces autour du 1er livre. Je vais contacter des librairies ou/et mairies pendant ces vacances de printemps.
    Voici qq nouvelles. Voyez comme je vais mieux, vous qui avez lu mon livre. Qu’en pensez-vous ?

    Lien pour l’article du CINAK à venir…

  3. mireille dit :

    bonjour

    il me semble que je souffre de cette maladie mal partout dans tous les membre, tres fatiguee la tete dans le brouillard pas le moral pas de concentration et je suis sous anti depresseurs que l on m a change plusieurs fois; merci de me dire ou je peux m adresser pour faire ces tests de metaux

    tres cordialement

    mireille

  4. Patricia dit :

    Bonjour à vous Mireille,
    Afin de savoir si vous avez la fibromyalgie, il est nécessaire de vous faire diagnostiquer. Soit auprès de votre médecin généraliste s’il connait de quelle manière diagnostiquer cette pathologie, soit auprès d’un hôpital au service rhumatologie. Il est capital de le faire car d’autres maladies ou des carences / excès de substances dans le corps peuvent être à l’origine de votre état (exemple : le manque de magnésium entraîne quelques douleurs… un excès de fer entraine également des douleurs).
    Concernant les métaux lourds, tout corps intoxiqué développe à un moment donné, dans un contexte particulier et sous l’impact d’un stress (quel qu’il soit) des dysfonctionnements. Ceux-ci entrainent des répercussions sur le corps et au niveau cérébral. N’oublions pas que le système nerveux central est capital au niveau de notre fonctionnement global.
    Pour ce qui est de vous donner une adresse sur le site, je ne le peux pas. Tout simplement parce que l’intoxication aux métaux lourds n’est pas reconnue en France… et que le diagnostic et traitement sont donc inexistants. Sachez que dans d’autres pays européens, l’intoxication est reconnue et prise en charge (en partie) par le système de santé. En France, vous n’êtes pas sans ignorer qu’on se met souvent la tête sous une cape afin d’éviter de voir ce qui cloche !

    Toutefois, il est possible de se faire soigner et je vous donnerai un contact par votre adresse mail.

    Pour votre information et celle de ceux qui passeront par ce message, sachez que faire le diagnostic d’intoxication aux métaux lourds coûte 140 € en ce qui concerne l’injection des produits puis 81 € pour l’analyse d’urines que l’on envoie en Allemagne.

    nota : le message que je vous envoie est refusé. Merci de me donner un numéro de tél. pour que je puisse vous contacter.

  5. arjalies dit :

    bonjour
    je viens de prendre connaissance de tous vos messages concernat la fibromyalgie et les métaux lourds que le corps a pu absorbé.
    JE suis diagnostiquée fibromylgique depuis peu ; la maladie m’invalide énormément et j’ai une boiterie persistante qui intermpelle beaucoup de monde.
    Je reviens d’une deuxième cure où on m’a fait part d’une piste à prendre en consdération sur les métaux lourds.
    Je veux bien avoir les informations à ce niveau là : quelles sont les démarches? qui fait quoi? faut-il que je m’adrese à mon médecin?
    merçi pour es réponses que vous voudrez bien me donner.
    voici mon mail : sarjalies@orange.fr

  6. arjalies dit :

    bonjour
    je viens de prendre connaissance de tous les articles sur les métaux lourds auquels j’y ai porté une certaine attention.
    Par contre je ne sais pas quelle est la démarche à effectuer ( si c’est auprés de mon médecin généraliste ; qui lui même me semble-til se trouve « impuissant » face à la maladie et qui me demande « si je souhaite qu’il m’oriente vers un rhumatologue ou un neurologue!!!)
    par ailleurs je veux bien les adresses pour effectuer les démarches afin de pouvoir avancer de mon côté
    vous pouvez me joindre au XXXXXXXXXXXX (si répondeur , laisser un message)
    solange. merçi pour les réponses que vous m’apporterez

  7. Patricia dit :

    Bonjour Solange,
    En vous lisant, et en voyant que votre médecin attend de vous que vous l’orientez sur le praticien à consulter, je reste perplexe. Nous sommes toujours en présence de deux types de médecins semble-t-il :

    – ceux qui sont sceptiques, voir qui refusent de croire que la maladie puisse exister, et qui veulent bien vous envoyer quelque part… peut-être pour calmer vos demandes incessantes,
    – ceux qui sont ouverts, ne savent pas tout (forcément) sur la pathologie. Mais qui sont ouverts d’esprit et font leur possible pour comprendre, aider et soulager.

    Peut-être suis-je dans l’erreur complète en disant cela… J’aimerais le croire. Il me semble que le médecin, avec bac + 8 est à même de lire la presse médicale nationale, voir internationale et de participer à des colloques pour se forger une idée, une opinion, et échanger sur les méthodes qui peuvent aider le(s) patient(s) qu’il suit.

    Courage à vous. Sachant que les dysfonctionnements sont d’ordre neurologique et musculaire… que faire ? Pour ma part, j’ai eu contact avec un rhumatologue ouvert, qui m’a un peu aiguillée mais sans plus. Question : les muscles sont-ils douloureux à cause d’un dysfonctionnement neurologique ou s’agit-il d’un phénomène contraire. Le dysfonctionnement du système nerveux central reste bien au coeur de la fibromyalgie.
    Mais peu importe finalement… Si l’un ou l’autre peut soulager et aider à avancer. La porte d’entrée peut être multiple.

  8. boulineau dit :

    bonjour,
    je suis fibromyalgique depuis peu et vos messages m’effraient mais surtout à qui s’adresser pour faire une analyse aux métaux lourds; merci de me tenir informer
    ingrid

  9. Patricia dit :

    Bonjour Ingrid,
    Vous trouverez toutes les informations nécessaires sur le comment et combien dans les différents messages liés à la FIBRO’lettre sur les métaux lourds dans ARCHIVES. En ce qui concerne le qui, je vous le fais parvenir sur votre boite mail.
    Effectivement, parler des métaux lourds a quelque chose d’effrayant en soi : nous sommes intoxiqués par d’autres et nous devons, nous, seul(e)s, faire le nécessaire afin de nous débarrasser de ces intrus qui viennent encombrer notre corps. Le point positif qu’il faut y voir est qu’en cas d’intoxication avérée, vous pouvez vous dire que vous irez mieux, que vous tenez là une piste certaine.
    Cordialement. Patricia

  10. ROCHER lionel dit :

    Bonjour,

    Etant diagnostiqué en situation de dépression sévère, je me pose aussi la question sur les métaux lourd et la fibromyalgie, pouvez vous me donner un contacte de labo qui puisse me donner un éclaircissement a mes recherches

    Bien cordialement

    Lionel

  11. Patricia dit :

    Bonjour Lionel,
    Lorsque vous souhaitez un contact avec un labo, quelle(s) information(s) souhaitez-vous exactement ? Je peux vous transmettre hors ligne les coordonnées du Dr qui me fait le traitement mais le labo qui fait les analyses après chélations est en Allemagne, il s’agit du labo Micro-traces. Je ne pense pas qu’ils vous aideront dans votre démarche de recherche d’informations. Cordialement. Patricia

  12. richerd valérie dit :

    Bonjour, ce que je vais écrire maintenant vous l’avez entendu des milliers de fois, rien d’extraordinaire en faite. Je suis fybromyalgique depuis 8 ans maintenant, résultat donné par mon rhumatologue, neurologue et médecin généraliste. Je me suis battu en espérant qu’on m’annonce autre chose, quelque chose qui se guérisse, mais non. Alors maintenant que j’ai lu tout ce qui pouvait exister sur cette maladie, j’essaie de me guérir (seule) car tout les médicaments qu’ils me proposent ne font aucun effet, si ce n’est des effets secondaires qui me détruisent un peu plus. Ma question serait: connaissez vous un médecin sur l’ile de la Réunion (lieu ou je vis) qui serait susceptible de me prescrire l’ordonnance a faire pour voir si une intoxication aux métaux lourds pourrait être la cause? je vous remercie d’avoir prit le temps de me lire.

  13. Patricia dit :

    Bonjour,
    Désolé mais je n’ai pas connaissance d’un médecin sur l’ile de la Réunion… Lorsque j’irai ce mois-ci à ma chélation, je demanderai au médecin qui me suit s’il a des contacts.

  14. anglerot dit :

    je suis fibromyalgique j ai des couronnes en métal faut t il les faire enlevé merci de votre réponse

  15. Patricia dit :

    Bonjour à vous.
    Il faut faire très attention car lorsqu’on retire les amalgames, le dentiste les « meule » et le corps subit à nouveau une pollution des métaux dont le mercure. Certaines personnes ont vu leur état empirer après avoir fait des travaux dentaires… Ce n’est que bien plus tard qu’elles ont fait le rapprochement entre l’aggravation de leur état et ces soins…
    Il est impératif avant de faire quoi que ce soit, d’avoir un diagnostic de la quantité de métaux lourds dans les cellules… Ensuite, en fonction des taux, vous pouvez réaliser des travaux en même temps qu’une dépollution du corps ou non. Pour ma part, vu mes taux d’intoxication (suite au diagnostic posé en 2007), le médecin m’a dit qu’il ne fallait rien toucher afin d’éviter de déclencher une autre maladie. A ma question « à quelle maladie vous pensez », il a répondu « une spondylarthite ou une sclérose ». Donc je vous laisse imaginer que je n’ai rien fait. A ce jour, il faudrait que je commence à faire retirer ces amalgames et couronnes mais là, c’est le porte-monnaie qui en prend un coup !

  16. Margareta dit :

    Bonjour,
    Je me permets d’écrire car souffrante depuis plusieurs années, diagnostiquée fibromyalgique depuis 6 mois, j’ai un énorme doute sur la provenance de ce mal chez moi. Porteuse d’amalgames, je souhaite donc faire les tests nécessaires afin de vérifier l’état des métaux chez moi. Auriez-vous la gentillesse de m’adresser les coordonnées de ce laboratoire allemand (pourrais-je leur adresser ce qui faut pour faire des analyses toute seule ou faut-il que ça soit à l’initiative d’une médecin?). Si un médecin doit intervenir je vous saurai gré de me donner des pistes, voire même des coordonnées, car là j’aurai du mal à trouver le médecin qui veut entendre parler de ma fibromyalgie sous l’angle d’une intoxication quelconque.
    Merci par avance et je souhaite beaucoup de courage à tous ceux qui souffrent de ce terrible syndrome méconnu.
    Bien à vous

  17. Patricia dit :

    Bonjour,
    Effectivement un trop grand nombre de praticiens nie l’intoxication aux métaux lourds. Dernièrement, j’ai tout de même vu 2 émissions qui traitaient du sujet. L’augmentation des problèmes de fertilité, le nombre croissant de cancers (…) sont autant de preuve qu’il y a bien un dysfonctionnement quelque part. Des spécialistes disent que 0+0+0+0+0=5 et non 0 comme certains le pensent. Ce qui veut dire qu’une petite dose de métaux lourds quel qu’il soit, est cumulée à une autre… et au final, le corps de ne plus en pouvoir pour garder son équilibre et aller mieux. Le journal « Le canard enchainé » vient de sortir un article sur ce thème, sans compter tous ceux écrits chaque semaine.
    Au risque de me répéter, je pense effectivement, qu’il est important de poser le diagnostic pour savoir si le déclenchement de la fibromyalgie ou d’une autre maladie auto-immune vient de là.
    Je vous transmets les coordonnées. Cordialement. Patricia

  18. Elisabeth dit :

    Bonjour,
    J’ai une spondylarthrite ankylosante, diagnostiquée il y a un an, mes articulations me font énormément souffrir, je suis souvent très fatiguée, sans énergie, je prends également des anti-depresseurs depuis pas mal d’années. J’ai commencé à me pencher sur le pb de l’intoxication aux métaux lourds depuis quelques mois, lorsque j’ai eu de gros soucis avec une dent plombée. Après de nombreuses recherches et lectures, notamment les recherches menées par le Dr Douglas Kerr (Baltimore), j’ai fini par trouver le labo microtrace en Allemagne pour faire les analyses ; en revanche, je ne parviens pas à trouver un médecin en France qui agisse sur ce pb, si vous pouviez me communiquer les coordonnées de votre Dr je vous en serai très reconnaissante.
    Cdt,
    Elisabeth

  19. Patricia dit :

    Bonjour Elisabeth,
    Je vous transmets des coordonnées via votre adresse mail. Cordialement.

  20. Nelly dit :

    Bonjour,
    Je cherche également les coordonnées d’un médecin en France agissant sur ce problème. Je vous remercie d’avance pour votre aide.
    Bien cordialement.
    Nelly

  21. Patricia dit :

    Bonjour Axelle,

    Je vous ai fait parvenir le mail mais je souhaite ajouter pour tous ceux qui viennent sur cette page que je regarde actuellement du côté d’un traitement naturel pour terminer ma désintoxication. J’en dirai plus d’ici quelques semaines je pense.
    Cordialement.
    Patricia

  22. Nathalie dit :

    Bonjour,

    j’ai été diagnostiqué fibromyalgique en 2009 et sur les conseils d’un ami j’ai fait le test des métaux lourds il y a un mois (après injection du DMPS). Il s’avère que mes taux de mercure et de cuivre sont très élevés. Auriez vous connaissance d’un médecin chélateur au Luxembourg ou en Allemagne ?

    Vous parlez d’un traitement naturel ; c’est votre médecin qui vous l’a conseillé ?

    Merci
    Nathalie

  23. Patricia dit :

    Bonjour Nathalie,

    Non, je ne connais pas de médecin en Allemagne ou Luxembourg. Toutefois, sur le site http://www.ibcmt.com/WebPage-Membership.html , vous trouverez certainement un médecin qui traite du problème de l’intoxication aux métaux lourds près de chez vous.
    Concernant la démarche naturelle, non, mon médecin n’y est pour rien. Je me débrouille seul, je lis beaucoup et prends mes décisions, n’ayant qu’une confiance très… très limitée dans le corps médical. Je ne suis d’ailleurs pas persuadée qu’un traitement naturel puisse retirer en grand nombre les métaux lourds lorsque les dosages sont trop élevés. J’attends un livre commandé pour en savoir plus.

    J’espère que votre état s’améliorera car j’ai rencontré des personnes fibromyalgiques qui n’ont pas supporté le traitement : problèmes d’allergie … Donc, lorsqu’on le supporte, on ne peut que se débarrasser des métaux lourds et aller mieux. Sauf s’il y a un autre paramètre médical qui empêche le rétablissement complet.

    Courage à vous car le chemin est long pour recouvrer une vie correcte. Pour moi, plus de 2 ans et je ne suis pas totalement guérie. J’ai un peu abandonné pour diverses raisons. Mais je sais qu’il me faut aller jusqu’au bout. Amitiés. Patricia

  24. gabillaud dit :

    bonsoir,

    en 1995, j ai mis à jour mon DTpolio et 2 jours après l’injection je faisais une très forte fièvre et un lumbago aigu. depuis, j ai eu des hauts et des bas et en 2004, après 3 semaines d’arret de travailun rhumato m’ diagnostiquer fibro…depuis çà va, çà vient (douleurs, grosses fatigues, migraines,…..)…çà fait 3 jours que je lis tout ce que je peux sur les intox aux métaux lourds et je voudrais savoir quelle procédure suivre pour détecter l’intox…j habite en vendée, est-ce que je dois aller chez mon médecin et demander une recherche de porphyrines? merci de m aider car partout les protocoles sont expliqués mais à qui doit-on s’adresser???
    merci

  25. Patricia dit :

    Bonjour Sophie,
    Vous ne trouvez pas de coordonnées sur des sites et blogs français car l’intoxication n’est pas reconnue… et les médecins qui pratiquent le traitement peuvent être mis à mal. Pour ma part, j’ai suivi une désintoxication en Suisse pendant deux ans et pour terminer de débarrasser mon corps des métaux qui sont encore présents, je m’intéresse aussi à un traitement naturel qu’une pharmacienne suisse aurait utilisé (suite à une intoxication au mercure après traitement en hôpital). J’attends son livre qui est en ré-édition. Pour l’heure, je vous donne les coordonnées d’un médecin directement sur votre mail.
    Cordialement. Merci de ce nouveau témoignage. Patricia

  26. Didou dit :

    J’ai aujourd’hui eu un aperçu de casiment tous les symptômes du bouquin de Cambayrac. j’ai vraiment besoin d’une adresse pour être pris en charge par un médecin qui connait ça!!!! J’habite à Montauban pas loin de Toulouse. merci d’avance mon état s’aggrave et comme ça fait 3 ans que je passe de spécialiste en spécialiste et que j’ai jamais rien et bien on essaie de me faire comprendre que j’ai pas digérer la mort de mon canari et que je vais aller mieux!!!!!…j’ai toute ma tête pas plus de problème qu’un autre. pas dépressif ni hypochondriaque!! ça fait qq semaines que je fais des recherches poussées car les nouveaux symptomes sont assez flippants. je comprends plus pourquoi je me plaignais quand j’avais simplement sinusite chronique et fatigue chronique.

  27. Didou2 dit :

    j’ai rentré un mauvais mail voilà le bon.

  28. Patricia dit :

    Bonjour David,
    Je viens de vous transmettre ce 9 mai les informations. Excusez-moi pour le retard mais je passe tout mon temps libre à la finition de mon 1er roman… L’histoire de la dépression à cause du canari a de quoi faire rire. Un médecin avait même dit à une patiente qu’elle devrait se teindre les cheveux et sortir en boite pour que ça aille mieux. Vous imaginez !
    D’où une lettre mensuelle sur les doc, psy, et les cheveux roses !
    Le traitement contre les ML est long parfois ; pour ma part, cela a mis plus d’un an et demi avant d’avoir des résultats probants. J’ai eu une quinzaine de jours au bout d’un an de désespoir en me disant que je n’irais jamais mieux.
    Aujourd’hui, je vais bcp mieux, je retravaille de longues journées (pour mon employeur et pour moi-même sur mes différents projets) et j’y arrive. Je dors mes nuits complètes et je prends soin de moi autant que je le peux (parfois je ne m’écoute pas trop ! heureusement que mon ami veille !).
    Donc, conclusion, il faut garder l’espoir d’aller mieux car c’est possible !
    Patricia

  29. Damien dit :

    Bonjour Patricia je suis dans une très grande détresse j ai tous les symptôme qui me laisse pense que je suis intoxiqué au métaux lourd après 2 ans d examains qui n ont rien donné je soufre vraiment bocoup au point d avoir les idées noir je suis vraiment fatigue de tout ça ,marre qu on me prenne pour un fou qui s invente des maladies aidez moi s’ilvouplais madame à trouvé un labo pour que je puisse faire les examin ,en vous remerciant d avance
    Cordialement ,je vous laisse mon adresse mail

  30. ingrid dit :

    bonjour,
    je me reconnais dans tous ces posts. J’étais pleine de vie et depuis 10 ans je vis un véritable enfer : angoisse, douleurs diffuses, articulaires, troubles de l’humeur…..examen standart biologique normal donc verdict du médecin : c’est le stress! je sais bien que ce n’est pas dans ma tête ! maintenant je vous lis et au regard de ma situation (j’ai quasiment mes dents plombées depuis l’âge de 12-15 ans donc l’intoxication au mercure me semble une piste plausible!
    Si vous pouviez m’orienter vers un médecin qui ne me rira pas au nez…..

    crdlt

  31. Patricia dit :

    Bonjour Ingrid,
    Hors site, je vous donne les informations. Vous ne m’étonnez nullement lorsque vous décrivez ce que vous vivez et ce que votre médecin vous dit. Et encore, il n’a pas osé vous dire que vous étiez dépressive ! Il est plus facile de ranger les personnes dont on ignore d’où provient leur mal dans la case « psychiatrie » plutôt que d’accepter ce qu’elles vivent, sans porter de jugement.
    Mais il est vrai aussi que le stress engendre tout une flopée de symptômes physiques qui peuvent aussi déboussoler les marqueurs biologiques, ne serait-ce qu’en prenant les glandes surrénales (ce fût mon cas !).
    Il faut tenter de dresser le tableau des variations de vie quotidienne pour ensuite trouver des pistes et les suivre ou non. Chacun reste libre de faire les choix qu’il juge utile / nécessaire…
    Courage à vous. Ne perdez pas espoir. Patricia

  32. Patricia dit :

    Bonjour,
    Il est tout à fait normal de se sentir si mal psychologiquement lorsqu’on vit au quotidien la douleur, les dysfonctionnements cérébraux et l’incompréhension de l’entourage et du corps médical.
    Ne perdez cependant pas espoir.

    Si vous voulez faire un bilan pour éliminer d’éventuelles autres maladies musculaires, vous devez vous orienter (via votre médecin traitant) auprès d’un hôpital en médecine interne. Des examens sur une 1/2 journée permettront ainsi de lever le voile sur une grande partie de maladies meuro-musculaires. Si les résultats sont négatifs, il vous faudra suivre d’autres orientations médicales (qu’il vous appartient ou non de suivre d’ailleurs).

    Ce qui est certain est que vous ne devez pas rester dans l’immobilisme musculaire (qui vous nuira plutôt qu’améliorer votre situation) ; il faut faire de la kiné en piscine (moins douloureuse pour les muscles et portant largement ses fruits), chercher à soulager la douleur par le froid ou le chaud selon ce qui vous fait le plus d’effet (cela varie d’une personne à l’autre) ; entreprendre des activités légères comme la marche, le vélo d’appartement (ou non selon la saison) ; traitement chimique ou par plantes…
    Concernant les métaux lourds, je vous donne les informations hors site.

    Surtout, vous devez garder à l’esprit qu’il est possible d’améliorer votre état. Je ne dis pas que cela soit facile, loin de là d’ailleurs. Mais vous seul détenez la solution, face à une maladie (si vous souffrez bien de fibromyalgie) encore incomprise.

    Pour ma part, si vous lisez ce qui me concerne, sachez que je retravaille à temps plein depuis maintenant septembre 2007. Mes journées sont longues, j’ai beaucoup d’activités en dehors de mon travail, j’écris aussi… et je vais bien.
    Le point de départ a bien été le traitement homéopathique et à base de plantes que la naturopathe m’a fait prendre (en remplacement du traitement allopathique).. Puis, je me suis emparée des pistes, j’ai « enquêté » pour répondre à la question « pourquoi moi »… et j’ai enfin compris. D’ailleurs, prochainement, je livrerai tout cela dans la suite de mon 1er livre.
    Pour l’heure, être désespéré est normal, être dépressif l’est aussi. Mais surtout, gardez espoir d’aller mieux. C’est possible.
    Patricia

  33. Nicolas dit :

    Bonjour j’ai 38 ans

    Je souffre d’une irritabilité musculaire quotidiennes depuis 8 ans
    depuis une mononucléose qui m’a cloué au lit pendant un mois
    avant je n’étais pas très vaillant mais je ne souffrais pas
    (je dois échauffer et étirer mes muscles tous les jours)
    j’ai du arrêter de travailler il y a trois ans j’étais ébéniste(non indemnisé car travailleur indépendant)
    j’ai vu un nombre importants de médecins, de spécialistes rhumatologues de kinés
    d’ostéopathes etc vu des psys aussi on ne sais jamais
    rien a signaler
    je fais beaucoup d’exercices léger et beaucoup d’étirements (plusieurs heures par jours)
    mais tous les jours il faut que je recommence mes muscles ne chauffent pas ne se détendent qu’a la chaleur genre coussins chauffants ou pendant de longues marches
    éliminer les tensions me prend en fait tout mon temps.
    Disons que suis 3 ans les choses ce sont amélirées au début j’étais cloué au lit avec un torti-coli persistant une douleur entre les omoplates plus d’un an jour et nuit
    Bref j’ai comme vous de quoi écrire un livre ou deux.

    Au début J’ai essayé la chlorella coriandre et ail des ours a plusieurs reprises , deux fois il me semble
    et a chaque fois je suis tombé malade. Mon ventre est devenu extrêmement dur (jamais vu ça du béton) et j’ai attrapé rapidement une angine carabinée j’ai donc arrêté.
    Je suis aussi sensible aux laitages et au gluten, mon état s’améliore quand je les supprime de mon alimentation mais j’ai du mal a persévérer pour des raisons sociales (manger du riz ou du quinoa dans une soirée pizza c’est pas évident)
    Mon état semble s’améliorer mais a une vitesse extrêmement lente
    Il me semble qu’il faut que j’élimine la piste de l’intoxication aux métaux lourds.
    Certaines personnes dises qu’il ne faut pas tomber dans la phobie mais
    elles semblent manquer de bon sens quand une personne souffre pendant de nombreuses années la moindre des choses c’est d’éliminer le facteur métaux lourds, pas besoin d’être médecin pour en arriver a cette conclusion.
    Pour ma part je n’ai qu’un plombage depuis peu qu’on ma d’ailleurs mis de force alors que je protestais l’argument massue a été je cite » il n’y a pas de plomb dans les plombages » je n’ai pas relevé , vaincu…
    par contre ma mère a des dents pourries de plombages depuis son adolescence
    et ‘jai consommé énormément de thon en boite (tous les jours) les années précédent mes problèmes musculaires.
    Les médecins que j’ai vu ne semblent pas émus par mon cas ils ne semblent pas capables de réfléchir autrement que par association genre : contracture —>myorelaxant, —>plus de myorelaxants , douleur —->antalgique—->plus d’antalgiques, il m’ont tous appris chacun quelque chose d’intéressant mais aucun ne m’a soigné.

    Peu importe mon histoire on m’a traité de fumiste toute ma vie j’ai eu mon bac en révisant dans ma voiture car ailleurs pas possible( cage de Faraday peut être et soutien des cervicales je ne connaissais pas le principe a l’époque (pour les affreux qui pensent au placebo))(je rame depuis toujours en fait et une tentative de diplome en informatique m’a aussi entamé).(je suis très sensible aux écrans d’ordis et le bruit du ventilateur d’ordi me mine doucement mais surement)
    Donc je serais très intéressé si vous pouviez me communiquer le nom d’un médecin qui pourrait faire un bilan dans ma région ( le var) mais bon si c’est a Paris je prends aussi
    .de toute manière des métaux lourds je dois en avoir et vu la tendance a la tétanie de mes muscles ça ne devrait pas me faire de mal de les extraire.
    Peut être la Chlorella a trop mobilisé de choses mais peut être que je suis allergique a la Chlorella votre avis m’intéresse, et surtout me mettre en contact avec quelqu’un capable de faire un diagnostique et d’appliquer le protocole.

    Bravo Patricia pour votre persévérance
    a animer ce forum je sais a quel point cela peut être parfois contraignant

    pour ma part mes recherches m’ont amené prendre certaines habitudes et traitements:
    -Douches chaudes, coussins chauds a chauffer au micro onde sur les parties sensibles( hanches, épaules)
    – griffonia( j’ai l’impression que ca a un effet sur les douleurs donc je prends le soir)
    -tisanes au tilleul camomille orange (je suis quelqu’un de calme déja mais calme et tétanisé ça semble détendre le ventre:-)
    -il y a le régime antiacidité de pierre Pallardy (si ca venait du ventre)
    -éviter le lait et le pain
    -faire activité d’endurance(prévoir journée d’étirements le lendemain)
    -éviter le froid , la mer ou sinon prévoir séances de coussins chauds plusieurs jours et étirements supplémentaires
    -s’étirer tous les jours au moins une heure en prenant son temps
    -éviter les activités de jardinage, les efforts courts toujours prévoir étirements après
    -faire un maximum de déplacements a pieds
    -utiliser un bol d’air jacquier ( ça oxigène les muscles donc ça détend)
    -pareil pour la piscine (chauffée a 30 °C sinon rien)et suivi d’étirements (non la piscine n’étire pas mes muscles il faut le faire après)
    -huiles essentielles genre gaulthérie (attention tout le monde ne supporte pas)
    -huile essentielle de genévrier(voir indications)
    -ergyprotect ( pour hypersensibilité estomac..)
    -passer le plus de temps en extérieur la lumière du jour et le mouvement éliminent les tensions ou plutôt ralentissent l’accumulation)
    -séances de yoga en cours de journée (alignement vertèbres , récupération)
    –ne pas présumer de ses forces ne pas se mettre la pression ( contre productif, se termine toujours cloué au lit ou bloqué dans un état de souffrance qui rends parfois impossible le simple fait de se lever)
    Ben si une petite Chélation pouvait m’éviter tout ce cinéma ça serait sympa!

    Au plaisir de vous lire Nicolas

  34. Patricia dit :

    Bonjour Nicolas.
    Votre témoignage rejoint celui de beaucoup d’entre nous au niveau du vécu, du regard des autres – souvent malveillant -, des recherches de toutes sortes pour tenter de s’en sortir. Avancer n’est pas facile ; je ne le redirai jamais assez vis-à-vis des biens portants – enfin le sont-ils réellement ? – : qui pourrait préférer être en arrêt, avoir sa vie au ralenti, vivre au quotidien la douleur plutôt que de travailler, pratiquer des loisirs, avoir une vraie vie sociale ? Alors si certains pensent encore que les personnes atteintes de fibromyalgie sont des hippocrites, voire des hippocondriaques, je les invite à se rappeler leur dernière grippe carabinée avec courbatures dans tout le corps, tête embrumée, difficulté à entrevoir la fin de journée… là, on se rapproche de ce qu’est la fibromyalgie light !
    Merci d’avoir indiqué ce que vous faisiez pour mettre en action vos muscles, pour tenter de supporter les douleurs et d’avancer.
    J’espère que cela profitera à quelques lecteurs de l’article.

    Du côté des métaux lourds, il faut savoir que nous héritons une partie d’entre eux par voie foetale… d’où le lien que vous écrivez avec votre mère. Effectivement, cela fait bcp rire les médecins, dentistes (…) jusqu’au moment où ça les touche. Pour ma part, pendant qq années, mon dentiste (très sympa au demeurant) ne voulait y croire ; il s’appuyait sur la presse spécialisée qui disait qu’il n’y avait aucun risque. Voici dix jours, le revoyant après sept ans de non fréquentation pour un plomabage cassé, il m’a demandé plus d’informations car son épouse a divers dysfonctionnements depuis plusieurs années, sans que les médecins ne puissent l’expliquer !
    Il faut donc avoir sa propre analyse de la situation – au grand damn du corps médical – et tenter d’avancer !

    Vous parlez du régime sans gluten et sans produits laitiers. En effet, les « intoxiqués » ne supportent généralement pas les produits contenant gluten et lait. Pas facile pour les sorties et autres me dites-vous ? Pour ma part, je m’informe par avance du menu et vient avec mes petites boites lorsque je suis invitée. Ou alors je ne mange que ce que je peux. Au restaurant, je choisis parmi les plats, quitte à demander une légère modification. Pour cette raison, je choisis toujours des restaurants avec une orientation pluri-culinaire, style pizzeria-brasserie car je sais y trouver de quoi me sustenter. Vos amis sont peut-être prêt à entendre votre difficulté et à s’y ouvrir. Il faut accepter d’en parler un peu – sans excès au risque de devenir usant pour les autres, donc infréquentable ! pour que le regard de vos proches change. Pas toujours facile, certes, mais il faut essayer…

    Nota : je vous donne hors ligne les informations nécessaires pour le diagnostic aux métaux lourds.
    Je rappelle qu’une fois le diagnostic effectué, rien ne vous oblige à vous traiter si des freins psychologiques ou pécuniaires, existent… A chacun de voir. Il me semble pourtant indispensable de savoir où l’on en est… pour commencer à aller mieux. Non ?
    Patricia

  35. FLO dit :

    Bonjour Patricia,
    J’ai 34 ans et suis diagnostiquée depuis 5 ans fibromyalgique, je suis actuellement sous antidépresseurs, antalgiques, somniféres, suivi par un rhumatologue dans un centre antidouleur et par un psy. Mes douleurs empirent au fil du temps, le moral a du mal à remonter. Je m’isole de plus en plus.
    Je viens de lire vos commentaires et je souhaiterai que vous m’orientez sur les démarches à effectuer, pour obtenir le nom d’un médecin qui peut me prescrire le traitement par chélation, l’adresse du laboratoire en allemagne.
    J’ai des plombages et je comprends bien qu’il faut attendre avant de les retirer mais avez vous le nom d’un dentiste à me communique pour soigner les caries sans poser d’amalgames (que faut il mettre alors à la place ?)
    Faites vous encore le traitement par chélation (quel produit avez vous utilisez ?), etes vous totalement guérie ?
    Merci en attente de vous lire
    Flo

  36. Patricia dit :

    Bonjour Flo,
    Je vous donne hors ligne les coordonnées d’un médecin…
    Concernant votre seconde demande :  » Faites vous encore le traitement par chélation (quel produit avez vous utilisez ?), etes vous totalement guérie ? « , je vous réponds.
    J’ai cessé les chélations en mai 2011 pour diverses raisons (réaction au produit après deux ans de traitement, fatigue, coût), voulant également entreprendre une démarche naturelle. Comme je l’ai dit dans la lettre mensuelle de août, cela n’a pu se faire pour l’instant. Toutefois, ma conviction est sans faille pour dire que c’est ce traitement chimique qui m’a permis d’améliorer mon état. Donc, NON, à ce jour je ne suis pas guérie. Les douleurs ont baissé en intensité depuis 2005 – même si en cet fin d’été 2012, je pourrais en douter tellement je suis très fatiguée – ; la preuve en est : je ne dors plus systématiquement de bonne heure chaque jour, je ne fais plus la sieste et je récupère beaucoup plus vite. Ainsi cette amélioration m’a permis de finaliser mon 1er roman…
    Donc courage à vous si vous devez entamer un traitement de la sorte car les améliorations sont parfois longues (selon le taux d’intoxication et la faculté de votre corps a éliminer).
    Cordialement. Patricia

  37. roumy dit :

    Bonjour Patricia,
    Fibro depuis 15 ans,Je tenais a vous remercier de m’avoir fournie les infos demandées.Cela fait presque un an que je suis la chélation par intraveineuse;depuis avril surtout,après une très très forte période d’electrosensibilité,je suis accablée par la fatigue,je me sens comme des lendemains de cuite en permanence,des impressions de fièvre,comme saoule par moment,du mal a communiquer ,a passer des coups de fil!et j’en passe….je pense que ce sont les cellules adipeuses qui rejettent les cochonneries.Pourtant je me complémente vraiment bien.Impression que je ne vais jamais sortir de cette fatigue qui m’atterre,qd vous parler de fatigue et desespoir au bout d’un an de traitement ,ça ressemblait a ça?
    Bin cordialement.Stéphanie

  38. Patricia dit :

    Bonjour Stéphanie,
    Un an de traitement déjà… donc un an de gagné sur le nombre total de mois qu’il vous faudra pour aller mieux. Pour ma part, le désespoir ne résidait pas dans un état qui semblait s’aggraver mais dans le fait que mon état ne s’améliorait absolument pas malgré les mois qui défilaient. Par moments, effectivement, j’étais plus fatiguée, moins bien… mais peut-être pas autant que ce que vous décrivez. Ainsi, le désespoir me gagnait. J’avais l’impression de ne jamais pouvoir sortir de cette sphère infernale. Mais j’avais tort !
    Le traitement agit différemment sur les corps d’une part et d’autre part, notre état de départ n’est pas égal. Donc, difficile de savoir par avance de quelle façon chacun(e) réagira et combien de temps seront nécessaire pour obtenir un début d’amélioration. Patience, patience… Même si cela peut paraître trop long lorsqu’on se lance dans un traitement de longue haleine, une fois au bout, on se dit que ça en valait la peine. Surtout lorsqu’on peut à nouveau faire certaines choses, et qu’on croyait que ce jour n’arriverait jamais !
    Effectivement, les symptômes que vous décrivez ne sont peut-être pas normaux. Votre corps réagit peut-être trop ! Il faut en parler au docteur. Je me rappelle que certains patients se disaient énormément fatigués après les chélations (ce fût mon cas), d’autres parlaient d’un état proche de la personne saoule…

    Courage et persévérez. Merci de votre témoignage qui sert aux autres.
    Patricia

  39. nana22 dit :

    BONJOUR
    j’ai 47 ans je suis déclarée fibromyalgie depuis 6 ans et ma situation n’a fait que se degrader . aujourd’hui je suis invalide en fauteuil roulant et quasiment 22 heures sur 24 couché car c’est le seul moment ou j’arrive a legerement me sentir mieux, mais cela fait maintenant 8 ans que je souffre sans avoir de repit. depuis quelque temps j’ai entendu parle de la piste de la maladie des metaux lourds et j’essaie d’en savoir plus. mon medecin n’est pas a l’ecoute par rapport a tous cela et j’ai hate de lire le livre « la verite sur les maladies emergentes » pour trouver des reponses a tout ce que je ressent.

  40. Patricia dit :

    Courage à vous. Il est possible d’aller mieux ; la piste de l’intoxication aux métaux lourds est une piste plus que probante. Toutefois, il va falloir vous armer de courage avant d’avoir un mieux-vivre.

  41. lebeau dit :

    bonjour, avez vous pu obtenir des renseignements concernant le diagnostic et le suivi du traitement pour nous habitants de l’ile de la Réunion. Nous nous sentons ici encore plus dépourvus que nos compatriotes de Métropole.
    Merci de bien vouloir nous donner quelques indications quel quelles soient.

  42. Sarah dit :

    Bonjour Patricia, bonjour à tous!

    Je souhaite juste apporter ma petite contribution en vous informant que j’ai une amie qui vient de créer un blog très bien fait, qui met en lignes de nombreux articles concernant le lien entre fibromyalgie et métaux lourds (Mercure dans les amalgames dentaires Et/ou Aluminium dans les Vaccins). Je vous laisse le lien: http://fibroetmetaux.canalblog.com/ que j’ai mis dans mes coordonnées.

    Comme vous Patricia, mon amie à chercher longtemps la cause de sa fibro et elle est tombée par hasard sur le livre de F.Cambayrac et a tout compris!

    Depuis, mon amie a fait le protocole de soin de la désintoxication des métaux lourds et elle est complètement guérrie depuis un an!

    Depuis, elle se bat tous les jours pour informer comme vous les malades en errance médicale ou à la recherche d’informations. C est pour cela qu’elle vient de créer ce blog pour que les gens puissent trouver les informations concernant les métaux lourds qu’ils ont du mal à trouver..vu que ce scandale sanitaire médical est encore caché à la population!

    Mon amie fait partie de l’association française « Non Au Mercure Dentaire » qui se bat depuis 15 ans pour que ce scandale éclate grâce au formidable travail du Dr Melet, médecin chercheur, précurseur du protocole de soins!

    J ‘ai également trouvé un groupe facebook « Fibromyalgie et Mercure Dentaire » ou les membres (fibros intoxiqués aux métaux lourds) échangent, ou on trouve aussi de nombreux articles… et trouvé aussi une page facebook « Intoxication aux Métaux Lourds, Soyons Reconnus en France » qui informe sur tous les dangers des métaux lourds.

    Voilà, j’espère que ma petite contribution vous servira! Et pourquoi pas ne pas rentrer en contact avec mon amie puisque vous menez le même combat!: informer et tout faire pour que ce scandale soit reconnu en France.

    Amitiès,

    Sarah

  43. Patricia dit :

    Bonjour Patrice,
    Malheureusement, je ne détiens aucune information à ce niveau.

  44. Aurélie dit :

    Bonjours Patricia,

    J’ai lu le livre de Madame Cambeyrac suite à la recommandation d’une connaissance.
    Mon mari a eu plusieurs hospitalisations en 4 ans (2006 à 2010) . des « Crises » soudaines sont apparues avec diverses causes : pertes d’équilibre, problème de vision, de cohérence, méningée ….
    La dernière était une crise d’epilepsie printemps 2011.
    Diagnostic établi : maladie auto immune non étiquetée car imcompréhensible. Il est toujours sous cortisone.
    Je qualifie sa santé de précaire, il est toujours fatigué et très vif à la fois.
    Je soupçonne depuis un certain temps l’intoxication aux métaux lourds soit de part les amalgames, hérédité, vaccin.
    Bien evidement les praticiens auquels j’en parle ne me prennent pas au sérieux, normal puisque ce n’est pas reconnu.
    Pouvez vous m’orienter vers des personnes compétentes en vue d’un bon diagnostic sur une éventuelle contamination aux métaux lourds dans ma région ou au plus près.
    Cordialement
    Aurélie

  45. Patricia dit :

    Bonjour Aurélie,
    Je vous envoie un mail pour les coordonnées. Je vais reparler de la désintoxication sur la fibro’lettre de décembre 2012.
    Oui effectivement, trop de praticiens ne prennent pas au sérieux une éventuelle intoxication.
    Cdlt.

  46. Le Saux dit :

    Bonjour, Patricia
    Je me suis fait retirer 7 amalgames cette année, avec une dentiste holiste aguerrie à la question. Elle m’a ensuite fait prendre du Xénosulf mais, un implant ayant été posé à la suite, je me suis effondrée… Je souhaiterais donc un suivi par un praticien : pouvez-vous me recommander quelqu’un sur la région parisienne (ou Paris) ? Je vous remercie beaucoup.
    Elisabeth

  47. Patricia dit :

    Bonjour Elisabeth,
    Je vous transmets hors ligne les coordonnées d’un praticien qu’il vous appartiendra de valider ou non car je ne suis en aucune façon spécialiste des questions de dentisterie ou d’intoxication.
    Cordialement.

  48. Corinne Bagar dit :

    bonjour Patricia,
    que d’informations, merci, ça m’a beaucoup aidée, hélas à découvrir que les douleurs lombaires intenses et inexpliquées dont je souffre depuis 2 mois sont peut-être un très mauvais signe. J’ai par ailleurs plusieurs symptômes d’intoxication, pressions dans la tête, névralgies du visage; la chelation semble indispensable au plus vite. Pour l’instant j’habite en Guadeloupe, il n’y a sans doute personne de compétent ici, (?) vu la manière dont mes douleurs ont été immédiatement cataloguées de psychosommatiques pour ne pas dire plus au CHU, mais je pourrai me rendre en région parisienne et surtout en Bretagne; si vous pouvez m’indiquer les coordonnées de praticiens. Mille mercis.
    Corinne

  49. del dit :

    Bonjour,
    très intéressée par toutes ces pistes pour être traitée……
    Après des années de souffrances et de recherche,
    je me dis que la solution est peut-être bientôt là.
    Pourriez-vous m’écrire pour me donner des pistes à l’étranger svp????
    Merci d’avance!!!!

  50. Ilham dit :

    Bonjour,
    Je vous remercie pour ce site qui illumine le chemin des internautes malades. Je suis une marocaine et je viens d’être diagnostiquée avec une sclérose en plaques. La première poussée a immobilisé ma main pendant plusieurs semaines qu’on a pu soulager par une corticothérapie. Heureusement pour mes petits enfants!! Votre site m’a interpelé parce que j’ai fait la dépose de mes 11 amalgames sans le protocole sécurisé parce que ni les patients ni les dentistes ne sont conscients du danger du mercure. Deux mois plus tard, je me retrouve avec ce genre de maladie. Je voudrais SVP que vous me mettiez sur le chemin d’un thérapeute qui m’aidera à chélater le mercure de mon cerveau et de ma moelle épiniaire. Comme ça je fais un déplacement ciblé. Je vous en remercie.

Laisser une réponse