Page 1 sur 1

vie professionnelle

MessagePosté: Lun 3 Oct 2011 13:13
par Patou
Je suis tombée malade suite à un gros choc émotionnel (le viol d'un de mes fils). 3 jours après, en fait. Je suis restée avec un mal de gorge pendant 3 mois à ne plus pouvoir manger ni parler, je m'étouffais la nuit. C'est passé comme s'est venu. Mais ont suivies les douleurs, disséminées, très violentes, une grande fatigue et la dépression. je ne pouvais même pas tenir un verre entre mes mains. Au bout d'une année mon médecin a jugé que je ne devais plus travailler à 100%. Je travaille donc à 60% avec une incapacité de travail de 40%. Mon employeur (suisse) m'a recommandé de faire une demande d'invalidité auprès de la caisse maladie. Ce que j'ai fait, mais qui au bout du compte a été refusée parce que la responsable des RH n'a jamais daigné se rendre à nos rendez-vous ni pris le temps de répondre aux coups de fils ou aux mails de l'assurance. Résultat : l'assurance a classé le dossier. Je viens de passer 2 semaines 1/2 en arrêt de travail à dormir entre 12 et 14 heures par nuit. Les douleurs sont insupportables. J'ai beaucoup de mal à faire mon travail car je ne supporte pas la position assise (arthrose dans la colonne). J'ai en permanence des pointes de couteau dans le dos ou des aiguilles qui me triturent toujours un peu plus à chaque mouvement. il arrive que je me cache dans les toilettes pour pleurer parce que je ne tiens plus. Mon responsable connait mon histoire et est très compréhensif, mais la direction... c'est un peu la dictature. Ils m'ont proposé un contrat de travail à 60 %. Si j'accepte et que je suis souvent absente, ils vont me mettre à la porte, je le sais. Donc, je ne vois pas d'autre choix que reprendre le travail à 100% (j'arrive en fin de droits avec les assurances) et même s'ils me mettent dehors, je toucherai un peu plus de chômage. C'est terrible d'en arriver là!