parler à quelqu'un

Vous souhaitez exprimer qui vous êtes et quelle est votre situation, sans artifices... Faites le ici ; la compassion et l’empathie sont les piliers de cette rubrique.

parler à quelqu'un

Messagepar Edith FOUJU » Mer 21 Déc 2011 10:34

Voilà je suis atteinte depuis plus de 13 ans, j'ai fait avec entre dépression et rage pour continuer à avancer, j'étais dans le commerce et au bout de 5 ans j'ai dû arrêter de travailler, me faire remplacer me coûtait trop cher, j'ai pris tellement de médicaments pour faire fonctionner mon organisme, entre les douleurs, la dépression, la digestion, les intestins que mon foie a commencé de refuser de filtrer, j'en suis actuellement après un sevrage sévère à 1 antidépresseur et 1 sotalol pour les extrasystoles qui m'étouffent, plus d'antidouleurs autorisés, que de l'homéopathie pour essayer de soulager et faire repartir la machine, je passe mon temps à attendre le lendemain que çà ailles mieux, le soir je suis contente de me coucher pour ne plus exister jusqu'au matin, juste mes douleurs et moi. Mais comme si tout çà ne suffisait pas il y a 2 ans j'ai perdu la vue de l'oeil droit après 4 opérations de la DMLA et décollement de rétine et je suis bourrée d'arthrose, la hanche, le dos, les cervicales, sciatique et cruralgie chroniques + la névralgie d'Arnold depuis 3 mois. Je n'arrive plus à penser nourriture sans avoir de nausées, je me suis complètement isolée chez moi car je ne peux plus conduire, je ne supporte plus les visites de personne, les conversations me fatiguent, je n'arrive pas à rester debout sans me tenir à un meuble plus d'un quart d'heure et c'est idem assise sur une chaise. J'ai installé une méridienne où je regarde la télé entre repassage et peinture à l'huile, rien de tout çà n'est "mortel", j'en ai de la chance, physiquement on me dit que 'j'ai bonne mine", personne ne croit vraiment que je fasse suffisamment d'effort pour m'en sortir. J'ai 63 ans et je me demande où tout çà me mène, combien de temps devrais-je encore supporter cette survie, je n'en veux plus. Comment peut-on s'accrocher quand rien de ce que l'on aimait faire ne vous est plus autorisé et qu'on voit son entourage et le monde courir sans jamais s'arrêter pour apprécier d'être encore capable de le faire malgré nos mises en garde. Je précise que mon mari, à part me conduire et m'attendre dans sa voiture, ne m'a jamais apporté d'aide, même avant ma maladie, il fait sa vie, nous visons dans la même maison et il attend que les choses se fassent assis devant ses mots codés sans jamais rien commenter.
Merci de m'avoir lu jusqu'au bout, si un commentaire sympa vous vient je suis preneuse.
Edith FOUJU
 
Messages: 2
Inscription: Mer 21 Déc 2011 09:58

Re: parler à quelqu'un

Messagepar Edith FOUJU » Jeu 22 Mar 2012 09:53

je n'ai reçu aucun commentaire mais je voulais donner quelques remèdes homéopathiques efficaces pour les douleurs: 2 fs par semaine 1 dose de rhus toxicodendron 30ch, pour la digestion 5 granules de chelidonium composé le soir après le repas, pour les nerfs ignatia 15ch 2 à 3 fs par jour et après des efforts pour éviter les grosses douleurs arnica montana 15ch 5 granules en cas de besoin. Si çà peut aider quelqu'un j'en serai ravie.
Edith FOUJU
 
Messages: 2
Inscription: Mer 21 Déc 2011 09:58

Re: parler à quelqu'un

Messagepar claire TUR » Jeu 31 Mai 2012 19:01

Bonjour,
Victime de fibromyalgie et de plusieurs maladies auto-immunes très graves, condamnée par la médecine, je pense que mon témoignage sur : http://www.espoir-guerison.com devrait vous intéresser.
Puisse t-il vous être utile.
Bien cordialement,
Claire
claire TUR
 
Messages: 3
Inscription: Jeu 31 Mai 2012 18:57


Retourner vers Présentez-vous

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron